Rangiroa : activités, visites à faire et hébergement (le guide complet)

Rangiroa : activités, visites à faire et hébergement (le guide complet)

Rangiroa, 2e atoll le plus grand du monde, est un véritable paradis sur terre flottant au milieu du Pacifique sud. Entre océan et lagon, cet atoll des Tuamotu est à seulement 1h de vol sec de Papeete et ne demande qu’à dévoiler ses beautés aux voyageurs. Composée de près de 240 motu, ces petits îlots de sable coralliens nés d’une éruption volcanique, forment un archipel digne des plus belles cartes postales de voyages de noces. Ses fonds sous-marins permettent à une biosphère luxuriante de s’épanouir, et poissons tropicaux et mammifères marins offriront à leur spectateur un tableau mémorable. Ses terres de calcaire jonchées de cocotiers, bananiers et cannes à sucre, déploient de longs paysages sinueux surprenants. Entre terre et mer, voici les bonnes raisons de vous laisser tenter par cette aventure insulaire !

La paradis des plongeurs, entre lagon et eaux sous-marines

Ce qui caractérise Rangiroa avant tout, c’est l’incroyable beauté et diversité de ses fonds-sous marins. Véritable aquarium naturel, l’atoll a été placé en tête des plus beaux sites de l’hémisphère par le commandant Cousteau, et attire aussi bien les passionnés du snorkeling, que les plongeurs bouteilles, vidéastes et photographes du monde entier !

Un climat favorable toute l’année !

Le climat polynésien est ce qu’on peut caractériser de tempéré. Les variations de températures sont si faibles qu’elles varient globalement tout au long de l’année entre 25 et 30 degrés Celsius. La température de l’eau ne fait pas exception à la règle et offre l’extrême avantage de vaciller tranquillement entre 26 et 29 degrés Celsius.

Ainsi, plus favorablement entre mars et octobre, simplement munis d’un masque et tuba, l’exercice du snorkeling vous fera apprécier les beautés du lagon et côtoyer les raies manta, poissons clown et petits requins, qui cohabitent paisiblement grâce à la tranquillité des récifs coralliens.

Pour l’exercice de la plongée sous-marine, il est plus complexe de définir une saison idéale. En effet, celle-ci peut se définir simplement en fonction des espèces animales que vous souhaitez observer lors de vos immersions. Par exemple, pour observer davantage des baleines, il est conseillé de se rendre en Polynésie plutôt entre aout et octobre, tandis que la plus forte concentration de requins marteaux dans l’archipel se situe davantage entre janvier et mars. Quoi qu’il en soit, tout au long de l’année, vous aurez le loisir de pouvoir rencontrer tous types d’espèces animales exotiques !  

De nombreux clubs de plongée reconnus

Il y en a pour tous les goûts ! Que vous soyez un plongeur confirmé ou simplement tenté par un baptême, Rangiroa et ses eaux turquoises vous en mettront plein la vue. L’île ne manque pas de clubs de plongée agréés et propose tous types de prestations, de la simple balade en snorkeling aux prestations plus haut de gamme, en immersion dans les plus beaux fonds du Pacifique.

En Polynésie, il faut savoir que les profondeurs maximales de plongées sont très encadrées. Voici, à titre indicatif, les profondeurs autorisées et diplômes associés :

  • 20 mètres pour les plongeurs niveau 1 FFESSM, CMAS, OW et Advanced PADI, NAUI et SSI.
  • 40 mètres pour les plongeurs niveau 2 FFESSM, CMAS ** Rescue Diver PADI, NAUI et SSI.
  • 50 mètres pour les plongeurs de niveaux plus élevés.

La magie des fonds polynésiens

La visibilité sous-marine est absolument incroyable à Rangiroa ! En effet, l’eau cristalline est tellement claire que cela en est presque étourdissant, et l’on peut ainsi voir jusqu’à 100 mètres lorsque les conditions sont idéales, ce qui est particulièrement exceptionnel.

Rangiroa est dotée d’une faune pélagique particulièrement diversifiée. Ainsi, que vous soyez plutôt amateur de jolis poissons exotiques aux mille et unes couleurs, ou admirateur des somptueux mammifères que sont les dauphins et les baleines, ou encore intrigué par les passionnants prédateurs que sont les requins, vous ne serez pas déçus ! Se mêlent également aux récifs les thons, espadons, raies mantas, barracudas et bien d’autres encore…

Alors certes, les amateurs de coraux ne trouveront pas leur bonheur sur cet atoll de l’océan Pacifique, mais ils auront la large compensation de pouvoir observer différents comportements animaliers tels que la reproduction ou la prédation.

Vous l’avez compris, Rangiroa est LA destination pour tout amoureux du monde sous-marin tropical ! Entre conditions climatiques idéales, visibilité sous-marine exceptionnelle, faune et flore luxuriantes, et centres de plongée sur tout les coins de l’atoll, ce voyage hors des sentiers battus vaut le détour.

Pour les amateurs de plongée, découvrez les endroits où plonger à Rangiroa :

https://pension-bounty.com/ou-plonger-a-rangiroa/

Observer la récolte des perles de culture et s’offrir un beau souvenir

Une autre merveille, illustre produit des fonds sous-marins polynésiens, est à découvrir à Rangiroa : la perle de culture ! Entre savoir-faire traditionnel et modernité des bijoux insulaires, les habitants de Rangiroa seront ravis de vous faire découvrir les secrets de la fameuse « perle noire » de Tahiti…

Perles Rangiroa

La dernière ferme perlière de Rangiroa : Gauguin’s pearl

Au sein de ce véritable paradis sur terre qu’est Rangiroa, se dresse entourée de cocotiers la dernière ferme perlière de l’île : « Gauguin ‘s pearl ». Ouverte depuis près de 30 ans, elle emploie aujourd’hui une douzaine de salariés et offre un véritable savoir-faire local et éthique qui force l’admiration.

La ferme propose aux voyageurs des visites guidées très documentées et détaillées, qui vous permettent de découvrir avec simplicité et bonne humeur le processus intégral de culture de la perle. Et si vous êtes chanceux, vous pourrez même assister à la greffe des perles ou à leur récolte. Et pourquoi pas, au détour de cette visite animée, faire un arrêt à la jolie boutique cadeaux, qui vous propose des bijoux accessibles à toutes les bourses !

Mais qu’est vraiment une perle de culture ?

Les perles de culture sont des gemmes naturels, produites par le nacre formé autour d’un noyau par l’huitre perlière. Ce noyau peut être un simple petit grain de sable, et dans ce cas il s’agit des très rares perles fines, ou alors un nucléus inséré par la main de l’homme dans l’huitre perlière, qui donne alors naissance à la fameuse perle de culture.

Après la récolte, les perles de culture conservent leur aspect naturel car elles ne sont ni travaillées, ni taillées, ni polies. Ainsi, certaines auront un aspect plus ou moins lisse, plus ou moins rond, et c’est toute cette différence qui rend chaque gemme unique en son genre.

Il faut préciser que la célèbre désignation de « Perle de Culture de Tahiti », est exclusivement réservée aux perles de culture de la Polynésie Française, provenant de la greffe de l’huître Pinctada margaritifera, et que les Polynésiens en ont le monopole.

Pour rentrer un peu plus dans le détail, le nucléus, petit bille fabriquée en général en Chine ou au Japon, est inséré dans une huître perlière par l’homme, et il est accompagné d’un greffon (minuscule morceau de lèvre noire d’une huître) qui va permettre de développer la nacre caractéristique de la perle autour du nucléus. L’huitre subit ensuite divers traitements d’immersion dans l’eau par étapes afin d’éviter le rejet de la greffe, qui est cependant malheureusement fréquent. Près de 40 % !

L’intégralité du processus de fabrication de la perle est donc minutieux et dure presque 2 ans. Elle est alors récoltée par un technicien expérimenté, qui réintègre à sa suite un nouveau nucléus dans l’huitre. Dans sa vie, une huitre perlière peut produire jusqu’à 4 gemmes, mais la tradition veut que ça soit toujours la première la plus belle, et donc la plus chère !

La fameuse perle de culture de Tahiti

La perle de culture de Tahiti est célèbre pour sa beauté et sa forme ronde et lisse. Elle répond évidemment à certains critères précis qui en font aujourd’hui sa réputation et sa valeur.

Ainsi, sa taille qui est mesurée au niveau du diamètre se situe en général entre 8 et 12 millimètres. Sa forme, ensuite, qui peut être plus au moins ronde, voir tirer vers la forme appelée baroque et caractérisée par une certaine irrégularité. Et enfin, la peau de la perle définie par la qualité, couleur et brillance du nacre. Les perles sont ensuite rigoureusement classées dans une catégorie A, B, C ou D déterminée par tous ces critères mais également par leur rang de naissance (1ère perle de l’huitre, 2ème perle, etc.).

La singularité des perles polynésiennes est la richesse de leur palette de couleurs ! Évidemment totalement naturelle, cette richesse chromatique en fait des gemmes rares et prisés. Les perles de culture sont ainsi dotées d’une couleur principale, en général noire, grise, bleue, verte ou marron, chargées ensuite de nuances roses, bleues, or et argent. Leur variété est donc immense !

Attendez de lire l’article ci-dessous avant de vous confectionner un collier de perles !

https://pension-bounty.com/ferme-perliere-rangiroa/

Découvrir les curiosités d’un vin insulaire polynésien

Après toutes ces richesses maritimes, dirigeons nous un peu plus vers la terre et la culture de Rangiroa, et vous ne serez pas déçu par son originalité et sa gastronomie ! Car les terres insulaires de Rangiroa produisent un surprenant vin, aux saveurs exotiques…

Un Français lance un pari fou

Dominique Auroy, le vin français, les cépages, les grands domaines viticoles, tout ça il connait. Alors il y a 25 ans, il a voulu lancer un pari, un peu fou certes : planter des pieds de vigne en Polynésie. L’aventure n’a pas manqué de rebondissements : il lui a fallut attendre près de 7 ans avant de trouver le lieu idéal, à Rangiroa.

Car produire du vin sur les terres plutôt hostiles de Polynésie n’était pas une mince affaire ! Le vin est exigeant et le métier de viticulteur difficile, soumis à énormément de contraintes diverses et variées. La règlementation est rigoureuse et est fixée par décret. Elle est contrôlée par l’INAO (l’institut national de l’origine et de la qualité), qui en somme veille au grain (de raisin !).

On peut dire que globalement, la vigne est adaptable mais certaines exigences restent incontournables. Le climat pour commencer, ne doit être ni trop froid, ni trop humide, et surtout très ensoleillé. Heureusement à ce stade, la Polynésie française semble être favorable ! La terre ensuite est une menace constante via ses parasites qui risquent de contaminer le raisin et abimer les cultures.

Et en pays tropical, les parasites sont nombreux ! Sachant que de plus, le sol ne doit être ni trop sec, ni trop humide… Certes, la liste est longue, mais ce n’est pas pour autant qu’elle a découragé le Français aventureux.

Un véritable succès

Au bout de 25 ans de dur labeur, le travail est récompensé. Près de 40 000 bouteilles commercialisées pour les récoltes 2018 et quelques médailles à son actif : Dominique Auroy n’en est pas peu fier, et il y a de quoi !

C’est sur le motu le plus large de l’atoll, que les vignes importées de France ont élu domicile. Près de la passe d’Avatoru, bordées de cocotiers, les vignes se nourrissent goulument du sol calcaire de cet îlot volcanique. De quoi faire murir un vin volcanique bien original !

La vie n’est cependant pas de tout repos pour un viticulteur polynésien, car les vendanges apparaissent tous les 6 mois sous ce climat tropical. L’entreprise doit faire face à un véritable organisation, vu que les chais se trouvent sur une île à proximité et que les raisins doivent être transportés par bateau deux fois par an afin d’atteindre les cuves. Ils sont ensuite pressés et finalement mis en bouteille à Tahiti. Un vrai parcours du combattant !

Malgré toutes ces difficultés, l’équipe reste motivée et son savoir-faire est éthique. Grâce à cette pratique de la culture respectueuse de son environnement, le domaine a reçu le label bio, ECOVERT, en 2010. Une belle récompense pour ce travail admirable.

Produits de la cuvée 2018, aujourd’hui près de quatre crus sont commercialisés dans le monde entier : le Blanc de Corail, le Clos du Récif, le Rosé nacarat et le Blanc moelleux. Trois cépages ont été soigneusement choisis par le viticulteur, le Carignan rouge, l’Italia et le Muscat de Hambourg, et donnent au vin de Rangiroa une saveur volcanique et acidulée toute particulière. Simple esthète ou amateur averti, c’est un véritable plaisir de tester ce vin au goût de fruits dorés au soleil.

Pourquoi vous ne serez pas déçu par le vin de Rangiroa ? Réponse ci-dessous !

https://pension-bounty.com/vin-rangiroa/

Séjourner dans une pension de famille polynésienne

Une pension de famille est un établissement hôtelier où les conditions d’hébergement et de nourriture ont un aspect familial. Il s’agit en Polynésie française du mode d’hébergement le plus courant, et très prisé des voyageurs qui souhaitent se retrouver dans un environnement chaleureux et typique, loin de la froideur des grands complexes hôteliers internationaux !

Ainsi, si vous souhaitez être immergé dans la nature mais également profiter de l’animation de l’atoll, pourquoi pas poser vos valises quelques jours à la Pension Bounty. Habilement située sur la pointe d’Avatoru, et proche des plus sérieux clubs de plongée des environs, vous saurez apprécier son caractère apaisant et dépaysant. Et seulement quelques minutes à vélo à travers le long sentier sinueux entre les deux passes vous permettront d’accéder au village d’Avatoru pour profiter de ses activités !

Les charmants propriétaires de la pension auront beaucoup de plaisir à vous conseiller de nombreuses balades, mais également vous recommander des spots de plongée en tant que passionnés eux-mêmes de la pratique sous-marine (Alain est plongeur de niveau 3).

Et pourquoi pas finir votre journée sur leur spacieuse terrasse, au sein d’un jardin luxuriant en observant un coucher de soleil enchanteur côté lagon ?

Et si vous demandiez plus d’informations à Alain ?

https://pension-bounty.com/contact/

Alors on se jette à l’eau ?

Vous êtes à la recherche d’une destination idyllique en amoureux, hors des sentiers battus ? Vous aimez l’océan et les aventureuses plongées bouteille ? Vous aimez les moments de farniente et patauger dans une eau turquoise ? Vous êtes sportif et aimez les longues balades à vélo le long des sentiers sinueux ? Vous êtes un bon vivant et aimez profiter du moment présent en dégustant un verre de rosé frais en regardant le coucher de soleil sur la terrasse d’une pension de famille insulaire ?

Rangiroa est la destination de vacances qui vous fera passer un moment inoubliable, hors du temps ! A la recherche d’expériences et concepts uniques, laisser vous tenter par cette destination voyage qui sera combler toutes vos attentes. Prêt à prendre votre envol pour la Polynésie française ?