Île Rangiroa : 4 choses in-dis-pen-sable à voir pendant votre séjour

Île Rangiroa : 4 choses in-dis-pen-sable à voir pendant votre séjour

Rangiroa, riche de près de 240 îlots qui se répartissent sur plus de 177 km d’océan, est le deuxième plus grand atoll du monde ! En plein Pacifique sud, cette belle et impressionnante boucle d’îles sous le vent est entourée d’un profond lagon, où la riche faune aquatique offre un éblouissant spectacle aux amoureux des fonds marins. Les principaux villages d’Avatoru et Tiputa offrent au visiteur un regard unique sur la Polynésie. L’atoll est parsemé de cocotiers, palmiers et cannes à sucre, mais vous aurez également la surprise de tomber nez à nez avec un vignoble ! Et si vous hésitez encore à vous envolez pour cette destination de rêve, voici quelques arguments qui devraient achever de vous convaincre…

D’île en île : près de 240 motu à découvrir

A seulement 1h de Tahiti, Rangiroa ou Ra’iroa, signifie le « ciel infini ». Il s‘agit en réalité d’un ancien volcan, aujourd’hui submergé, dont seuls les 240 motu (banc de sable) composant l’atoll, affleurent à la surface de l’eau.

Seulement deux d’entre eux sont actuellement habités : Tiputa et Avatoru, qui donnent sur les deux passes éponymes. Ces deux motu formant deux étroits plantiers entre lagon et Océan Pacifique, un endroit tout simplement idyllique, sont dignes d’un voyage de noces ! Seule une route unique est tracée sur cet impressionnant banc de sable qui relie les deux motu où se concentrent l’essentiel des activités insulaires.

Au-delà des ces deux importants pôles, votre cœur balancera pour une visite des îlots enchanteurs et inhabités où vivent en harmonie les oiseaux sauvages dans cette végétation luxuriante, ou pour plonger dans le lagon à l’eau cristalline, simplement munis d’un masque et tuba et s’amuser avec les raies et autres poissons exotiques.

Un véritable paradis pour les plongeurs

A la lisière de son lagon aux eaux turquoises, Rangiroa est reconnu dans le monde entier pour ses fonds marins à la biosphère éblouissante ! Que vous soyez un plongeur sous-marin expérimenté ou simplement tenté par un baptême à la plongée bouteille, vous trouverez sans hésiter le centre de plongée qui saura répondre à vos attentes en toute sécurité.

A seulement quelques minutes de la côte les bateaux sauront vous emmener sur des sites dans lesquelles vous pourrez côtoyer des espèces aussi variées que des requins marteaux, raies manta, barracudas, poissons clown, dauphins et même des baleines si vous êtes chanceux ! Et même si le récif corallien n’a pas la splendeur escomptée, la profusion de poissons exotiques saura vous le faire oublier à coup sur.

Déguster un vin insulaire

L’atoll est également connu pour ses surprenantes vignes et son vin au goût fruité et acidulé. Les vignes sont étonnement encerclées de cocotiers et poussent sur une terre calcaire nourrit par l’eau du lagon, ce qui donne au raisin une saveur toute particulière. Le climat étant relativement invariable en Polynésie, la saison des récoltes a lieu deux fois par an. Les raisins cultivés sont ensuite acheminés par bateau à Avatoru pour être pressés et mis en cuve, puis mis en bouteille à Tahiti avant d’être commercialisés.

Ce pari fou de faire un vin polynésien a été lancé il y a maintenant 25 ans par Dominique Auroy, millionnaire persévérant, qui récompensé du label bio, n’est pas peu fier d’annoncer sa 50e récolte pour près de 40 000 bouteilles vendues dans le monde ! Aujourd’hui il propose à la commercialisation quatre types de crus basés sur trois principaux cépages : le Carignan rouge, l’Italia et le Muscat de Hambourg.

Visiter une ferme perlière

Une autre curiosité de l’île est sa traditionnelle perliculture qui fait actuellement vivre de nombreuses familles polynésiennes. Nous pouvons ainsi citer la célèbre ferme perlière « Gauguin Pearl », qui n’est qu’une des 400 de l’archipel.  On y apprend les techniques d’élevage huîtrier avant de risquer de faire chauffer sa carte bancaire dans la ravissante boutique de la ferme !

A Rangiroa Les huitres perlières sont élevées dans le lagon et permettent de produire les célèbres perles de Tahiti. Ces perles de culture marine sont produites à la partir de l’espère « Pinctada Margaritifera », et leur caractéristique couleur peut varier du beige très clair au gris très foncé. Il y en a pour tous les goût même si la culture est particulièrement connue pour sa célèbre «perle noire ».

La technique utilisée a été mise eu point au Japon et consiste à insérer dans l’huître un nucléus (bille en nacre) et un greffon. Si la greffe est réussie alors un épithélium va patiemment se reconstituer autour du nucléus pour former une perle qui sera récoltée seulement au bout de deux ans !

Etape incontournable pour tout voyage en Polynésie, ce vaste anneau corallien de 280 kms de circonférence qu’est Rangiroa ne pourra que vous séduire par sa douceur de vivre. Intrépide des eaux profondes, amateur d’œnologie ou simple esthète, vous ne serez pas déçu du détour !