Ferme perlière Rangiroa : découvrez l'un des plus beaux secrets de l'atoll

Ferme perlière Rangiroa : découvrez l'un des plus beaux secrets de l'atoll

L’archipel des Tuamotu en Polynésie, composé de près de 76 îles et atolls, est doté des plus belles plages de sable blanc à perte de vue et bordé d’un lagon bleu aux eaux turquoises. Rangiroa est le plus grand atoll de l’archipel, et même le 2e plus grand du monde. Facilement accessible par bateau ou par avion, sans même avoir à passer par Papeete, cette grande île paradisiaque permettra de satisfaire la curiosité des amoureux des gemmes que sont les perles !

La légende des perles de culture

Au cœur de l’océan Pacifique, les Tuamotu sont devenues un lieu de plongée incontournable. La faune sous-marine y est abondante et les espèces aquatiques vivent en harmonie au sein de ce paradis tropical. Cette luxuriante vie sous-marine est également caractérisée par la prolifération de la légendaire perle de culture tahitienne, dite « perle noire », cultivée et façonnée au sein de ce fameux coquillage qu’est l’huitre perlière.

La ferme perlière de Rangiroa : Gauguin’s pearl

Au sein de ce véritable paradis sur terre qu’est Rangiroa, se dresse entourée de cocotiers la dernière ferme perlière de l’île : « Gauguin’s Pearl ». Ouverte depuis 1992, elle offre un savoir faire local, éthique et écologique de tradition lointaine sans faille. Elle propose des visites guidées aux curieux lors d’un voyage sur mesure ou par votre propre initiative, et cela vaut le détour.

La visite est très documentée et détaillée et vous pourrez découvrir tout le processus depuis la culture de la perle de Tahiti jusqu’à son sertissage en bijou. Selon la période de l’année à laquelle vous visiterez ce lieu magique vous pourrez assister soit à la greffe des huitres soit à la récoltes des perles, et si vous êtes chanceux, parfois les deux !

La ferme dispose également d’une jolie boutique dans laquelle vous risquez de faire chauffer votre carte bancaire et rapporter un souvenir enchanteur de votre séjour en Polynésie !

Les techniques de culture de la perle

Les perles sont des gemmes naturels, c’est-à-dire qu’à la suite de leur récolte elles ne sont ni travaillées ni taillées ni polies. Certaines auront un aspect plus ou moins lisse, plus ou moins rond. Leur différence fait leur charme et leur valeur ! La désignation « Perle de Culture de Tahiti », est commercialement et exclusivement réservée aux perles de culture de Polynésie Française provenant de la greffe de l’huître Pinctada margaritifera.

Concrètement un nucléus, petite bille traditionnellement produite en Chine ou au Japon, est minutieusement inséré dans une huître, accompagné d’un greffon (infime morceau de lèvre noire d’une huître) qui va produire la nacre et en enrober la bille, qui deviendra le noyau de la perle.

L’huître, après la greffe, est placée dans une poche kangourou pendant 45 jours, dans laquelle on observe rigoureusement qu’elle ne rejette pas le nucléus. Il faut en effet savoir que ce travail minutieux et méthodique échoue malheureusement dans 40% des cas !

Si tout s’est bien passé suite à cette opération délicate, les huîtres sont accrochées à une cordelette et entourées d’un filet solide pour les protéger de leurs prédateurs et immergées à 12 mètres de profondeur dans les récifs coralliens.

La perle est extraite du coquillage seulement au bout de 2 ans par un technicien expérimenté qui réintègre immédiatement un nouveau nucléus dans l’huître vide. En effet au cours de sa vie une huître peut fabriquer jusqu’à 4 perles, mais on considère que c’est toujours la première la plus belle !

Les caractéristiques de la perle de culture de Tahiti

La perle de culture de Tahiti est un gemme aux spécificités bien connues de cette région du Pacifique sud et plusieurs critères précis servent à déterminer sa valeur. En effet sa taille tout d’abord qui est mesurée en diamètre, sa forme ensuite plus ou moins ronde allant parfois jusqu’à un aspect baroque, et enfin la qualité de son nacre et la brillance du gemme.

Tous ces critères permettent une classification rigoureuse des perles dans une catégorie A, B, C ou D. Il faut savoir qu’elles sont également répertoriées en fonction de leur ordre de naissance : 1ère perle de l’huître, seconde, etc… car comme nous l’avons déjà évoqué la 1ère perle est toujours la plus belle !

La palette de couleurs des perles de Tahiti est très large, on peut même la qualifier de multicolore ! Ces couleurs, naturelles bien évidemment, font de ces perles de culture des gemmes rares et recherchés. De façon générale la perle se détermine par une couleur principale chargée de plusieurs autres nuances qui en font un gemme unique et précieux.

Ainsi, les couleurs principales les plus communes sont le noir, gris, bleu, vert, pourpre et marron. Les nuances de couleurs existent elles en rose, bleu, or et argent. Ces couleurs varient bien entendu du plus sombre au plus clair dans la palette.

En résumé, la visite de la ferme perlière est-elle incontournable ?

Que vous soyez un simple amoureux des curiosités de la nature, ou un fin gemmologue, la visite d’une ferme perlière lors d’un voyage en Polynésie ne saura que vous ravir.

Depuis la beauté des fonds marins à l’eau cristalline dans lesquels sont immergées les huîtres perlières des îles du Pacifique, en passant par le savoir-faire méticuleux et ancestral des fermes perlières, jusqu’à l’admiration voir l’acquisition d’une perle de Tahiti aux tonalités toutes en nuances, l’aspect idyllique de cette pratique insulaire ne vous laissera pas indifférent soyez-en sûr !